Saint-Étienne-de-Boulogne

  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne

Accueil du site > Pages Annexes > Une transhumance à Saint-Etienne-de-Boulogne !

Une transhumance à Saint-Etienne-de-Boulogne !

Une soixantaine de brebis ont stationné à Saint-Etienne-de-Boulogne dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre. Conduites par trois bergers et accompagnées d’une équipe d’une dizaine de marcheurs, elles font route depuis Figeac, dans le Lot, jusqu’à Boulc, dans la Drôme.
Vendues à un éleveur de Boulc, leur propriétaire a souhaité les acheminer à pied, remettant en vigueur une pratique ancestrale qui a presque disparue de la région.
L’organisateur de la transhumance explique sa démarche : "Dans un monde qui va de plus en plus vite, ralentir le temps. Marcher au rythme de l’animal. Retrouver un mouvement naturel. "La marche purge l’orgueil et libère l’esprit" dit Stevenson qui parcourt les Cévennes avec Modestine son ânesse. Réinvestir aussi les chemins au détriment du goudron. Un trajet que l’on pourrait faire en 6 heures peut avoir du sens en quatre semaines. Où est le sens des kilomètres quand on laisse un bout de soi sur le tarmac. Au lieu de juste poser la question, nous allons marcher".
L’occasion pour les enfants de l’école de venir à leur rencontre, et de découvrir une race de brebis anciennes à cornes, des manech à tête noire, bien éloignée des blanches du Massif-Central qui dominent chez nous.
Transhumance à découvrir sur : http://desbrebisenmarche.wordpress.com/
Partager sur Facebook



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF