Saint-Étienne-de-Boulogne

  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne

Accueil du site > Pages Annexes > Arrêt de car du Col d’Auriolles : les travaux se terminent.

Arrêt de car du Col d’Auriolles : les travaux se terminent.

Les travaux d’aménagement de l’arrêt de car du Col d’Auriolles se terminent. Ils sont le fruit d’un partenariat entre la Région, gestionnaire de la ligne de car, le Département, gestionnaire de la voirie et la Commune, coordinateur local. Ce partenariat a permis d’obtenir plus de 90 % de financement de la Région et du Département sur l’ensemble du projet.
Alors que les premiers courriers de la commune, signalant le problème de sécurité de l’ancien arrêt, datent de 2005, il aura fallu de nombreuses années et de nombreuses interventions pour que les choses bougent, mais c’est fait !
Pour la sécurité, l’arrêt a été déplacé de 150 m, plus au sud afin de l’éloigner de la sortie du virage, et pour l’implanter en ligne droite. De la même manière, le cheminement jusqu’à l’arrêt se fait de manière sécurisée à l’extérieur de la route, sur un ancien délaissé. La chaussée a été partagée avec un îlot central qui coupe la traversée en deux en plaçant les piétons en sécurité au milieu de la chaussée. A ce sujet, le choix de ne pas tracer de passage piéton est délibéré, ce marquage sur une route à grand trafic créant une fausse impression de sécurité pour les piétons alors qu’il n’en est rien.
En ce qui concerne les arrêts eux-mêmes, les anciens mesuraient 8 mètres de longueur et moins de 1 mètres de largeur. Ils en font maintenant 45 de long pour 4 de large. Ils sont dimensionnés pour que les cars puissent stationner totalement hors de la chaussée le temps des mouvements de passagers et de bagages. Ce point a d’ailleurs été vérifié avant travaux par le chef d’exploitation de la compagnie et un chauffeur qui se sont déplacés sur les lieux avec un car pour essayer l’arrêt. Les nouveaux cars équipés de monte-personnes pour les personnes à mobilité réduite pourront même les mettre en œuvre, la largeur étant suffisante ce qui n’est pas le cas partout.
Pour le confort des voyageurs, l’arrêt est maintenant doté de deux abribus fabriqués au village, en bois ardéchois, d’un éclairage solaire autonome, de nouveaux poteaux indicateurs de la Région, et de bancs.
Leur entrée en service se fera à l’occasion de l’entrée en vigueur des horaires d’hiver 2013-2014 au 15 décembre prochain.


Partager sur Facebook



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF