Saint-Étienne-de-Boulogne

  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne

Accueil du site > Pages Annexes > Le camion à histoires s’arrête à Saint-Etienne

Le camion à histoires s’arrête à Saint-Etienne

Le dernier jour de classe avant les vacances d’hiver, le "Camion à histoires" faisait relâche à Saint-Etienne, à l’invitation de l’Amicale Laïque et de la Commune, sur une proposition de Cécile Gustinelli.
Un camion pompier, repris en main par Dominique Lardenois, metteur en scène de théâtre et directeur du théâtre de Privas.
A l’intérieur, on entre dans une petite salle de spectacle où l’on se met à l’aise, chaussures et manteaux retirés, et on ouvre grand les yeux, les oreilles et tous ses sens pour aller, sur un chemin de papier, comme le dit joliment Nadine Demange, la conteuse, s’approprier l’histoire de « Terrible » le loup qui faisait peur à tout le monde parce qu’il ne savait pas aimer, racontée dans un beau livre d’Alain Serres, illustré par Bruno Heitz.

Des moyens techniques très simples, quelques marionnettes, des images du livre projetées, et voici les petits à l’intérieur même de cette adaptation théâtrale du livre, car surtout à l’ère du numérique, l’objet-livre est un support privilégié pour développer l’imaginaire et instaurer un dialogue enfants-adultes.
L’histoire du loup Terrible et de sa famille leur a été contée, puis ils sont repartis avec l’album de Terrible d’Alain Serres, et une poupée "tracas" du Guatemala à qui on peut confier toutes ses peurs et tous ses secrets.
Et surtout, des enfants qui sont sortis émerveillés de leur visite...
Partager sur Facebook.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF