Saint-Étienne-de-Boulogne

  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne

Accueil du site > Pages Annexes > Aux bons soins des archives

Aux bons soins des archives

La commune possède un fonds d’archives "anciennes" dont le plus ancien élément remonte au XVIIè siècle (ancien cadastre), mais dont l’essentiel débute à partir de la Révolution.
A ces documents historiques s’ajoutent les archives produites jusqu’à nos jours par la gestion de la commune et de ses services.
Subsistent encore toutefois de belles pièces comme des budgets municipaux, dont les plus anciens remontent aux Ans II et III de la République, ou encore des documents sur les activités économiques locales dont les plus anciens sont de 1812.
Jusqu’à présent moyennement bien classés, ces très nombreux documents font l’objet d’attentions soutenues. Ils ont été, il y a quelques années, remontés de la cave humide où ils avaient été relégués, et où malheureusement les rongeurs et l’humidité ont fait des dégâts parfois importants.
Vient maintenant le temps du classement et de la mise en dossiers propres, travail qui a été confié à Perrine Mourguet à raison d’une heure et demie par après-midi entre le temps de ménage de la cantine et celui de la garderie.
Chaque document est analysé et classé selon le cadre d’archivage édicté par la Direction des Archives de France pour les archives communales puis prend place dans des boîtes à archives spéciales et intègre progressivement le local qui a été aménagé pour cela il y a trois ans lors des travaux de rénovation du secrétariat de mairie.


Partager sur Facebook.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF