Saint-Étienne-de-Boulogne

  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne

Accueil du site > Pages Annexes > Quand la haine triomphe !

Quand la haine triomphe !

« Le droit de dire et d’imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse ».
Voltaire, Question sur les miracles, 1768.


La liberté de la presse vient d’être touchée de la manière la plus ignoble et stupide qui soit au travers de l’attentat commis à l’encontre du journal Charlie Hebdo. La commune de Saint-Etienne-de-Boulogne entend faire part de son soutien à Charlie Hebdo et aux proches des victimes.
Douze hommes ont été abattus, mais c’est la liberté de penser, de créer, d’être, qui était visée. Au-delà de l’odieuse attaque des hommes répondant à la plume par les armes, c’est un fondement de notre démocratie qui a été mis à mal ce 7 janvier au matin.
C’est justement parce qu’elle offre une place égale à tous, à toutes les origines ethniques, à toutes les confessions, que notre République laïque suscite la haine. La haine des esprits sectaires qui prétendent la défendre, où qu’ils soient, et celle des intégristes religieux, d’où qu’ils viennent. C’est justement cette haine qui s’exprime librement et ouvertement en ce moment en totale contradiction avec notre devise commune « Liberté – Égalité – Fraternité ».
En France, l’anti-athéisme, l’islamophobie, l’antichristianisme ou l’antisémitisme ne sont pas des points de vue ou des idéologies. Ce sont des délits pénaux. Leur laisser libre court mène au crime comme nous venons de le vivre.
C’est par l’unité autour des principes fondamentaux de la République que nous saurons réagir en rejetant toute forme de sectarisme mortifère et de communautarisme excluant.


Partager sur Facebook.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF