Saint-Étienne-de-Boulogne

  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne
  • Saint-Étienne-de-Boulogne

Accueil du site > Pages Annexes > Sur les chemins ruraux

Sur les chemins ruraux

Les fortes pluies de ces dernières semaines ont dégradé les chemins ruraux de la commune mais les deux épisodes cévenols enregistrés ces dernières semaines ont été particulièrement violents, surtout le second. 95 mm de pluie ont été relevés en 1 h à la station météo du col de l’Escrinet, soit le record des précipitations connues pour chez nous en aussi peu de temps.
Les travaux de rénovation des chemins ont commencé immédiatement.

Un entretien non obligatoire pour les communes

A ce titre, la mairie rappelle que l’entretien des chemins ruraux n’est nullement une obligation pour les communes et que la Loi ne prévoit pas de travaux impératifs en la matière. Le Code Général des Collectivités Territoriales stipule même que cet entretien des chemins ruraux bien que de propriété communale, puisse être laissé à la charge des riverains, soit sous forme de contributions spéciale, soit sous forme de corvées.
Ce n’est pas le choix qui a été fait et cela représente une charge financière non négligeable pour un service rendu à un nombre d’habitants usager de ces chemins limité. Il suffit d’observer l’état des chemins ruraux sur plusieurs des communes du secteur pour constater que d’ores et déjà nombre d’entre elles ont renoncé à les entretenir, ce qui n’est pas le cas chez nous.

Une charge conséquente

Toutefois il n’est pas possible de dépasser un certain niveau d’intervention, ni en terme de volume de travaux ni de rapidité d’intervention. Afin de mieux maîtriser le coût de ces interventions sur les chemins de terre et de poursuivre le travail engagé, la commune s’est d’ailleurs directement dotée d’une pelle mécanique permettant d’assurer l’entretien à un moindre coût.
Cela fait maintenant deux semaines que le travail est engagé, en intervenant d’abord sur les chemins les plus abimés et coupés à la circulation, ou sur les plus fréquentés, avant de terminer par les moins utilisés.
Partager sur Facebook



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF